top of page
Waterloo.png

BATAILLE DE WATERLOO

a bataille de Waterloo a été une bataille à proximité Waterloo, une commune alors située dans le Pays-Bas du sud, aujourd'hui en BelgiqueNapoléon Bonaparte a été publié ici 18 juin 1815 définitivement vaincu par une coalition de BritaniqueNéerlandais et Hanovre unités placées sous le commandement suprême de Wellington et d'autre part un prussien armée sous le commandement du Maréchal von Blücher.

Après avoir été exilé vers Île d'Elbe, Napoléon rentre en France en mars 1815. Il s'y installa de nouveau comme Empereur de France. Ses anciens ennemis formaient le Septième coalition pour le chasser à nouveau. L'Angleterre et la Prusse ont rassemblé de grandes armées dans le sud des Pays-Bas pour envahir la France le 1er juillet 1815. Napoléon décide de les devancer et trace la frontière du Royaume-Uni des Pays-Bas environ à Charleroi. Il espérait disperser les armées de Wellington et de Blücher afin qu'elles puissent être détruites séparément.

Son aile gauche a été freinée par les Néerlandais en Bataille des Quatre-Bras. Avec son aile droite, il bat les Prussiens le même jour en Bataille de Ligny. Ceux-ci se retirèrent vers le nord pour continuer à aider Wellington. Napoléon poursuivit l'armée anglo-néerlandaise avec sa force principale le 17 juin et fit suivre les Prussiens par le maréchal Emmanuel de Grouchy. Wellington prit une position défensive sur une crête au sud de Waterloo dans l'espoir que les Prussiens lui viendraient en aide à temps.

Après avoir été retardé par de fortes pluies, Napoléon ouvre l'attaque vers midi le 18 juin. Plusieurs de ces attaques françaises menaçaient de percer l’aile gauche alliée, mais à chaque fois elles échouaient. Au moment critique, les Prussiens apparurent sur le flanc droit français, après quoi l'armée française succomba et s'enfuit.

Wellington perdit environ quinze mille hommes (morts ou blessés), Blücher environ sept mille. Napoléon perdit environ vingt-cinq mille hommes, plus des milliers de prisonniers. De plus, un grand nombre de Français ont déserté après la bataille.

Napoléon fut contraint d'abdiquer le trône à Paris. Les Britanniques l'ont exilé en Sainte-Hélène. Par la suite, la France est devenue plus petite.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram
bottom of page