top of page

PREHISTOIRE

La préhistoire des Pays-Bas décrit la période d'environ 250 000 av. jusqu'à ce que les premiers écrits apparaissent dans la région communément appelée les Pays-Bas.
Entre 100 000 et 10 000 av. Les Néandertaliens vivaient dans toute l'Europe et donc aussi dans les Pays-Bas, succédés et en partie secondés par les premiers humains modernes. Dans les Ardennes, une carrière de silex a été découverte pour des objets moustériens, principalement fabriqués et utilisés par les Néandertaliens, datant d'il y a environ 80 000 ans. La culture magdalénienne y était située il y a environ 18 000 ans, adjacente à une vaste zone inhabitée jusqu'à il y a 13 000 ans. A partir du Mésolithique (il y a 10 000 ans), une sphère culturelle nord et sud se distingue, avec les grands fleuves comme ligne de partage.

Les premiers établissements agricoles néolithiques remontent à 6 500 ans. Les cultures suivantes se sont distinguées par une transformation de leur culture matérielle. Les contacts avec les chasseurs-cueilleurs mésolithiques ont créé des communautés mixtes ou semi-agricoles.

Le passage à l'âge du bronze s'est produit vers 2000 av. À l'âge du fer, les Pays-Bas étaient dominés par le Celtic, resp. cultures germaniques.

La présence des Romains en Belgique débute vers 50 av. et a duré près de 5 siècles. Les Romains avaient formé un empire mondial à cette époque, s'étendant du Rhin et du Danube au nord, de la Grande-Bretagne à l'ouest, du Sahara au sud et de la région de l'Euphrate et du Tigre à l'est. Au sein de cet empire romain se trouvait la Provincia Gallia Belgica , qui comprenait une zone des Pays-Bas au sud du Rhin, la quasi-totalité de la Belgique actuelle, des parties de l'Allemagne à l'ouest du Rhin et l'actuel nord de la France au-dessus de la Seine. La Belgique romaine couvrait un territoire beaucoup plus vaste que le royaume moderne de Belgique, et les endroits les plus importants de la Belgique romaine se trouvaient en France et en Allemagne. Le nom collectif des tribus de Gallia Belgica est devenu Belgae.

Différentes unités formées respectivement sous les influences celtique-germanique et romaine. Par la suite, sous l'impulsion de la christianisation, ils ont évolué en empires plus vastes avec une structure de plus en plus féodale. L'essor des villes a entraîné une augmentation de la richesse, mais aussi un déplacement du pouvoir et une fragmentation. Des tentatives de centralisation alternent avec des tendances à l'autonomie.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram
bottom of page